fbpx

Retour au bureau : comment être une bonne personne

Volume 23 - 14 septembre 2020

Après un été à travailler de la maison, c’est le temps de retourner au bureau pour plusieurs… dont nous ! C’est avec la fébrilité d’un préado qui entre au secondaire que les Erodiens se sont retrouvés, le sourire bien grand derrière leurs masques et visières.

C’est sûr, à cause d’un certain virus-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, on a dû adapter nos façons de travailler — et de socialiser. Chaque fois qu’on touche quelque chose, on désinfecte. Chaque fois qu’on se déplace, on se couvre la face. C’est pas évident, mais c’est important.

Par contre, après plusieurs mois à vivre notre petite vie d’équipe en mode virtuel, ça se peut qu’on ait un peu oublié c’est quoi, partager un espace commun.

Voici donc comment être une bonne personne sur ton lieu de travail !

Lâche ton cell

En réunion, donne donc à la personne qui parle toute l’attention qu’elle mérite. Rien de plus déconcertant que de voir quelqu’un te pitonner dans la face, ou pire, s’esquiver pour répondre à un appel ! Dans la gamme des « choses qui font sentir ton interlocuteur comme un coton », c’est pas mal dans le top.

Ça vaut pour les meetings client, mais aussi pour les rencontres d’équipe. On a la chance de voir du vrai monde en personne plutôt que d’accumuler les malaises dans un appel vidéo (oui Zoom, c’est de toi qu’on parle), profitons-en donc un peu !

Limite les odeurs

Ça nous est tous déjà arrivé. T’as pas eu le temps de te faire un lunch ce matin-là, alors t’as apporté les restants de la veille : filet de saumon en croûte. Quand tu dînes à la maison, ça passe, mais au bureau, ça casse. Commande-toi donc du St-Hub à la place : personne s’est jamais plaint de l’odeur du poulet rôti (en tout cas, pas ici) !

On parle de bouffe, mais il y a aussi les odeurs que tu PENSES qui sont agréables… mais non. Ton parfum aux douces notes florales plaît peut-être à ton chum, mais quand tes collègues ont l’impression de travailler dans un salon funéraire, c’est probablement signe que tu t’en mets un peu trop.

Baisse le son

Chez toi, t’aimais ça travailler avec du Daft Punk dans le tapis ? Tant mieux si ça stimule ta créativité, mais c’est pas une raison pour traîner cette belle tradition avec toi dans l’aire ouverte au bureau. Sauf si tous tes collègues sont des fans finis de beats électro. Mais on en doute.

Et il y a pas que la musique. T’sais, pas besoin que tout le bureau entende ta conversation téléphonique avec ton client. On le sait que tu fais bien ta job. On a confiance en toi. Aie confiance toi aussi. Et baisse le ton please.

Jase… mais pas trop

Tu l’auras deviné, ici, on aime ça jaser. Beaucoup. On est pas juste des collègues : on se raconte toutes nos histoires, même les moins glorieuses. Quand le groupe est bien soudé, des fois, c’est difficile de tracer la limite entre le small talk et la procrastination. Ça arrive dans les meilleures équipes !

C’est bien plaisant échanger sur nos vies, mais faut savoir quand s’arrêter. Et pas juste pour une question de productivité. Des fois, quand on devient trop à l’aise, on finit par dire LA chose gênante avec laquelle nos collègues vont nous niaiser pour le reste de notre existence. Comme quoi la discrétion, ça peut avoir du bon !

Sois présent (virtuellement)

Même si on est retourné au bureau, le télétravail fait encore partie intégrante de notre quotidien. La règle d’or pour garder une relation harmonieuse avec ton équipe, même à distance, c’est d’être aussi accessible que si on était sur place.

En affaires comme en amour, ghoster, c’est mal. Tes collègues ont besoin de savoir qu’ils peuvent compter sur toi pour répondre à leurs messages, et pas 3 heures plus tard. Le point, c’est pas de rester menotté à ton écran de 8 h à 17 h. Mais si tu dois t’absenter, dis-le ! C’est aussi simple que ça.

Et toi, comment se passe ton retour à la vie de bureau ? Raconte-nous ça !