fbpx

Truc de pro : comment assurer un QA à tout casser

Volume 20 - 24 août 2020

Tu as tendance à négliger l’assurance qualité ? Outrage ! Sabotage ! Le QA, c’est une des étapes les plus importantes de tout processus. Si tu es comme nous, quand tu entreprends un projet, tu te donnes à fond et tu en es fier. Alors, pourquoi laisser une erreur venir péter ta balloune ?

Que ce soit pour un plan de communication, un rapport annuel, un travail de fin de session ou une lettre de motivation, voici quelques conseils pour assurer un QA efficace :

Élimine les sources de distraction

Tu travailles de la maison ? Trouve-toi un endroit calme, genre, pas ton salon. Tu es au bureau ou à l’école ? Enfonce-toi des écouteurs bien profond (dans les oreilles). Range ton cell, ferme ton Slack, mets-toi des œillères si y faut. Lance des regards méchants à ceux qui osent te déranger. Soit cette personne. La concentration, c’est la clé !

Quand tu fais de l’assurance qualité, si t’es pas concentré, aussi bien pas le faire du tout. Non seulement les distractions vont rendre le processus plus long, mais elles augmentent aussi ton risque d’erreur. Tant qu’à le faire, fais-le donc pas à moitié !

Fais-toi une liste de contrôle… et suis-la à la lettre

En courriel, en Web ou même en imprimé, il y a une foule de détails à vérifier pour assurer un résultat impeccable. Ceux-ci varient d’un projet à l’autre : c’est donc important de concevoir une checklist personnalisée pour chacun. La règle d’or pour une liste de contrôle efficace ? Trop, c’est mieux que pas assez. N’hésite pas à décortiquer chaque étape de vérification.

Quand le pilote automatique s’installe, tu peux être tenté de laisser ta liste de côté. Ne tombe pas dans ce piège ! C’est ton filet de sécurité, celui qui te permet de détecter la coquille qui t’aurait glissé entre les doigts… et qui t’évite bien des malaises.

Fais réviser ton travail par un œil neuf

Quand ça fait des heures que tu passes sur un même projet, tu finis par ne plus voir les erreurs : c’est juste normal. C’est pourquoi la meilleure personne pour réviser ton travail, c’est celle qui ne l’a jamais vu avant (notre designer Daphné appelle cette personne-là « un moldu », on aime ça !).

Ton collègue, ton amie, ton voisin de casier, ta mère : n’importe qui peut revoir ton projet. Mais surtout pas toi. Conseil de notre rédactrice : procure-toi Antidote. S’en passer, c’est comme faire du off road pas de casque avec un vélo de ville : pénible et inutilement risqué.

Vois ce que les autres vont voir

Tu révises un courriel ou une page Web ? Teste-le sur tous les navigateurs, sur Mac comme sur PC, sur iOs comme sur Android. Mets le responsive à l’épreuve : vérifie comment il affiche sur desktop, sur tablette et sur téléphone. C’est peut-être bien beau sur ton écran 27 po, mais sur un iPhone 5s, c’est une autre histoire.

Tu vérifies un projet imprimé ? Imprime-le ! Rien de mieux qu’une petite maquette pour déceler les erreurs d’alignement, les problèmes de couleur… T’aimes toujours mieux prendre le temps de faire un peu de bricolage plutôt que de devoir retourner en impression parce que t’as voulu tourner les coins ronds.

Apprends de tes erreurs

Tu as suivi nos judicieux conseils et tu as détecté une coquille en faisant ton QA ? Fais en sorte que la prochaine fois, celle-ci ne se rendra pas jusqu’à l’étape de l’assurance qualité. Si l’erreur vient de toi, ajoute-la à ta liste de contrôle. Si elle vient de quelqu’un d’autre dans l’équipe, parles-en avec cette personne… et suggère-lui donc de lire cet article pour améliorer sa technique de vérification !

Tu veux plus de trucs de pro ? On a aussi un article qui explique comment créer un moodboard à inspirer les dieux. Va donc voir ça !